Tom kha kai végétalienne au miso

Tom kha kai végétalienne au miso

Britney « bistrot du futur » c’est un restaurant lillois que l’on adore où les plats sont inscrits sur une multitudes de panneaux aux murs. On commande quelques mets, ils arrivent dans un ordre incertain et on partage avec la tablée en picorant. Si on en veut plus, on recommande une nouvelle fournée de mets. Bref, un concept qu’e lon apprécie, avec un travail de qualité, où l’on est souvent surpris. Dans ce restaurant, il y a peu, on a goûté un Tom kha kai, cette soupe thaï au lait de coco en version végétarienne twistée par du miso blanc. Un délice que l’on s’est empressés de reproduire !


Pour quatre personnes
400g de champignons de Paris
2 carottes
1 oignon
2 gousses d’ail
40cl de lait de coco
2 tiges de citronnelle
Un morceau de gingembre frais de la taille d’un pouce
Huile d’olive, miso blanc, pâte de piment




Éplucher et couper le gingembre frais en tranches. Couper les tiges de citronnelle en deux. Éplucher et hacher finement les gousses d’ail et l’oignon. Découper les carottes en rondelles. Verser dans une casserole un bon filet d’huile d’olive, le gingembre, la citronnelle, l’ail, l’oignon et les carottes. Faire sauter à feu moyen pendant quelques minutes. Frotter les champignons pour enlever la terre. Ôter l’extrémité terreuse du pied à l’aide d’un couteau et les débiter en fines lamelles. Ajouter à la casserole : les champignons, le lait de coco, trois cuillerées à soupe de miso blanc, une cuillerée à café de pâte de piment et 1,4l d’eau. Laisser cuire pendant une trentaine de minutes à feu doux. Ôter les tiges de citronnelle avant de servir.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.