Spaghetti alle vongole

Spaghetti alle vongole

Originaire de Naples, les spaghetti alle vongole sont devenues un plat national. Très simple à préparer, il existe deux versions, l’une in rosso – avec des tomates – et l’autre in bianco – sans tomate. Ici, sa seconde version plus porté sur le goût marin.

La saison des palourdes s’étale de septembre à février. Il n’est pas toujours évident d’en trouver en France, et encore plus difficile d’en contrôler son origine. En cas de doutes, on vous conseille de vous tourner vers le site Poiscaille – pêche durable, sauvage, et 100% française en circuit court.


Pour quatre personnes
1,5kg de palourdes
400g de spaghetti
3 gousses d’ail
25 feuilles de persil plat
Un verre de vin blanc sec
De l’huile d’olive et du poivre noir




Disposer les palourdes dans un saladier d’eau. Saler généreusement à l’aide de gros sel. Oublier pendant trois heures afin de laisser les coquillages se dessaller. Rincer sous l’eau froide.

Faire chauffer à feu vif dans une sauteuse un filet d’huile d’olive. Ajouter les coquillages. Après deux minutes, arrosez-les avec le vin blanc. Couvrir la sauteuse, baisser à feu moyen et laisser cuire cinq minutes. Sortir du feu, séparer le jus des coquillages, et laisser refroidir. Une fois les coquillages froid, débarrasser de leurs coquilles les deux tiers – le reste servira de décoration.

Cuire les pâtes al dente – c’est-à-dire deux minutes de moins que le temps indiqué sur le paquet. Pendant ce temps, hacher l’ail, et le faire blondir dans une sauteuse avec un bon filet d’huile d’olive. Au bout de deux minutes ajouter le jus des coquillages. Laisser réduire deux minutes supplémentaires avant d’ajouter les coquillages. Égoutter les spaghettis et ajouter les à la sauteuse avec le persil grossièrement ciselé. Continuer de cuire pendant une bonne minute avant de servir minute agrémenté d’un tour de moulin à poivre.



1 thought on “Spaghetti alle vongole”

  • Bonsoir, playlist de la préparation: il n’y en a pas car cela va trop vite à faire mais je conseillerais quand même nina simone mais revenons au plat en question. Facile à faire (comme souvent) ,et rapide, accompagné d’un petit blanc chardonney sauvignon bio nous sommes sous le charme! nous avons adoré , surkiffé, des papilles en fusion, c’était terrible. Du coup , on se met un miles: maiysha . Il manquait juste toute la famille et 20° sinon parfait

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *