Chou-fleur rôti

Chou-fleur rôti

Alain Passard, assurément précurseur, a transformé la rôtisserie qu’était L’Arpège en 1999 pour la dédier à une cuisine végétale. Il a eu l’idée toute simple – mais rudement efficace d’appliquer aux légumes les techniques de cuisson jusqu’alors utilisées sur les viandes. Ce chou-fleur rôti utilise directement ce principe et applique la cuisson du poulet rôti au chou-fleur.

On a remarqué qu’en réalisant une brève pré-cuisson à l’eau, le chou-fleur cuisait de manière plus homogène.


Pour deux personnes (ou plus, en fonction de la taille du chou-fleur)
1 chou-fleur
1/2 citron
Huile d’olive, paprika (fumé pourquoi pas), thym, origan, fleur de sel




Ôter un petit tronçon – 1 ou 2cm – à la base du chou-fleur et enlever quelques feuilles – en garder trois/quatre. Plonger le chou-fleur dans une casserole d’eau bouillante pendant deux minutes. Égoutter et disposer sur une plaque allant au four. Préparer l’onguent en mélangeant une cuillerée à café de paprika, une seconde de thym et une autre d’origan, avec quatre cuillerées à soupe d’huile d’olive, le jus du 1/2 citron et une bonne pincée de fleur de sel. Étaler de façon uniforme l’onguent sur le chou-fleur. Enfourner à 200°C pendant une demi heure.



1 thought on “Chou-fleur rôti”

  • une tuerie cette recette improbable! par contre avec notre petit four réglé à 240° on a dû le laisser 45mn et c’était juste ( mais on aime quand cela reste bien croquant) . la présentation est très cool. nous l’avons mangé avec des cèpes ce qui n’était pas forcément l’idée du siècle mais on s’est régalé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.